Offre d'achat immobilier : comment faire ?

Faire une offre d'achat immobilier est le premier pas vers l'acquisition. C'est, en effet, le premier contrat à signer, lorsqu'on souhaite acquérir un logement. C'est donc un document juridique important qui va fixer les différentes conditions du futur achat.

comment faire une offre d'achat immobilier

Quand vous cherchez à acheter un bien immobilier, vous devez évaluer de nombreux facteurs avant de pouvoir faire une offre d’achat immobilier. Tout d’abord, vous devez déterminer combien vous êtes prêt à dépenser pour réaliser votre investissement. Ensuite, quel type de bien immobilier vous convient. Puis, vous devez comparer les prix des biens similaires dans la même zone géographique. Une fois que vous avez une idée du prix au m², vous pouvez commencer à faire des visites de biens immobiliers puis une ou plusieurs offres.

On fait donc le point dans cet article pour vous donner toutes les informations nécessaires. 

Qu’est-ce qu’une offre d’achat immobilier ?

Après avoir trouvé le bien correspondant à votre projet d’investissement immobilier, faire une offre d’achat est la première étape vers l’acquisition.

Une offre d’achat immobilier est un contrat signé par le potentiel acheteur et le vendeur. C’est un écrit dans lequel l’acheteur propose un prix d’achat et les conditions de l’achat. Dans ce cas, le vendeur se réserve le droit d’accepter ou de refuser l’offre.

Pour le candidat acquéreur, c’est le moyen de réserver le bien immobilier.

Quand faire une offre d’achat immobilier ?

L’offre d’achat est un véritable contrat qui engage le candidat acquéreur. Il est donc important d’être réellement intéressé par le bien avant de la rédiger et de l’envoyer au vendeur.

Afin de faire une offre d’achat dans les meilleures conditions, une première étape s’impose : réaliser une étude complète du bien immobilier et l’estimer à sa juste valeur.

Pour ce faire, il est nécessaire de s’intéresser aux différentes caractéristiques du bien. Vous allez également devoir effectuer des devis auprès d’artisans afin de chiffrer les travaux si nécessaire. Vous devez, dans le même temps, étudier les prix immobiliers dans le quartier où se situe le logement visité. Il sera également primordial d’estimer les différentes charges mensuelles.

Cela vous permettra de faire le point sur les atouts et les faiblesses du bien et, si vous êtes dans une zone géographique qui le permet, proposer une négociation du prix de vente annoncé.

Comment bien la rédiger ?

Une offre d’achat immobilier est un document officiel que vous remplissez et signez lorsque vous souhaitez acheter un bien immobilier.

Il y a plusieurs éléments importants à inclure dans une offre d’achat immobilier. L’offre d’achat doit notamment comporter les éléments suivants :

– l’identité de l’acheteur (nom, adresse et coordonnées) ;

– l’identité du vendeur (nom, adresse et coordonnées) ;

– la description de la propriété ;

– le prix d’achat proposé ;

– les conditions de l’achat, telles que le mode de paiement, la date d’expiration de l’offre, etc. ;

– la date de l’offre ;

– la signature de l’acheteur.

Nous vous conseillons également d’inscrire des mentions et des clauses suspensives permettant de protéger l’acquéreur. (Par exemple, la clause d’obtention de financement)

Voici une brève explication pour certaines de ces exigences :

Le prix d’achat immobilier :

Pour commencer, il est primordial d’indiquer un prix. C’est le montant que vous êtes prêt à payer pour l’achat du bien immobilier visité.

Il est important de noter que le prix n’est, normalement, pas négociable une fois que l’offre d’achat est faite et acceptée par les deux parties.

Le dépôt de garantie :

Ensuite, il sera important d’évoquer le montant du dépôt de garantie. Dans le cas où il s’agit d’une promesse de vente, on parle également d’indemnité d’immobilisation. C’est notamment le cas lorsque l’avant-contrat est directement signé chez le notaire.

Le dépôt de garantie est une somme d’argent que vous versez à la personne qui vend le bien immobilier. (Qu’il s’agisse d’une maison, d’un immeuble de rapport ou d’un appartement) Cela montre votre intention sérieuse d’acheter le bien. Le montant du dépôt de garantie ou de l’indemnité d’immobilisation est généralement 10% du prix de vente du bien immobilier.

Les conditions de la vente :

Les conditions de la vente sont des éléments qui doivent être remplis avant que l’accord soit finalisé. Par exemple, vous pourriez inclure une condition stipulant que l’acquisition sera réalisée sous la condition que vous obteniez un financement d’un organisme bancaire.

Il peut également s’agir de la réalisation de la vente de votre résidence principale. Il peut encore s’agir de l’obtention d’un permis de construire.

La date d'expiration de l’offre d’achat :

La date d’expiration est la date limite à laquelle l’offre d’achat expire. Cela donne aux deux parties un délai pour finaliser l’accord.

La signature de l’offre d'achat immobilier :

Pour finir, pour que votre offre soit valide, elle requière 2 conditions. En effet, l’offre d’achat doit être faite par écrit et être signée.

Vous devez donc obligatoirement penser à la signature du document. En effet, l’offre d’achat doit être signée par les deux parties pour être valide. C’est-à-dire par le vendeur et le futur acquéreur. Vous pouvez également retrouver la notion de bénéficiaire. C’est notamment un terme qui est utilisé dans la promesse de vente rédigée par un notaire. Ce mot désigne également le futur acquéreur.

Que faire de l’offre d’achat immobilier une fois qu’elle est rédigée ?

Une fois que vous avez rempli et signé l’offre d’achat, vous devez la remettre à la personne qui vend le bien immobilier. Cette transmission peut se faire de deux manières différentes.

En effet, l’offre d’achat peut être faite directement au vendeur. Mais également par l’intermédiaire d’un agent immobilier. Si l’offre est faite par l’intermédiaire d’un agent immobilier, l’agent peut signer l’offre au nom de l’acheteur.

En général, les propriétaires du bien immobilier mis en vente ont alors un délai de réflexion pour se positionner sur l’offre d’achat que vous lui avez fait parvenir. Il s’agit, en pratique, d’un délai de 7 à 14 jours.

Que se passe-t-il pendant le délai de validité de l’offre d’achat ?

Une fois que vous avez fait une offre d’achat, vous devez attendre que le vendeur se positionne. En effet, ce dernier dispose de trois options. Le vendeur peut accepter votre offre, auquel cas le contrat d’achat est conclu. Cependant, il peut également refuser cette offre.

La 3ème et dernière option est la suivante : faire une contre-proposition au prix de vente initial, aux conditions de l’achat ou aux deux. Il peut également faire une contre-offre en demandant un prix légèrement plus élevé sans atteindre le prix de vente fixé initialement.

Si le vendeur fait une contre-offre, vous avez donc un choix à faire. En effet, vous pouvez :

 – Accepter la contre-proposition, auquel cas le contrat d’achat est conclu aux nouvelles conditions ;

– Refuser la contre-proposition ;

– Faire une nouvelle offre en négociant une nouvelle fois avec le vendeur, et en demandant un prix de vente plus bas.

Ce processus de négociation peut se poursuivre jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé.

Dans le cas où un accord est trouvé entre vous et le propriétaire, vous êtes alors lié par cette offre d’achat. L’offre d’achat est donc engageante, puisqu’on considère qu’il y a un véritable accord sur « la chose » (le bien immobilier) et sur « le prix ».

Une fois que votre offre est acceptée, vous devrez alors signer un avant-contrat (compromis de vente ou promesse de vente) puis un acte de vente définitif. Cet acte définitif devra obligatoirement être signé chez un notaire.